Comportement d’un caique eam adulte

Rico, Pionites leucogaster xanthomeria est né en mai 2001. Il aura été notre premier caique incubé artificiellement puis élevé à la main par mon épouse dès sa naissance. C’est nous avons décidé de conserver ce petit avec nous et de le prendre totalement à la maison. C’est notre « mascotte ».
Après son sevrage nous l’avons installé dans une petite volière entièrement équipée de jouets, de perchoirs, de cordes avec sa petite cabane pour dormir. Il s’y habitua très rapidement et pris aussi très vite l’habitude de sortir chaque matin pour prendre avec nous son petit déjeuner, puis de temps à autre le déjeuner, et le soir bien sûr sortie directe pour venir avec nous prendre le dîner et jouer pendant toute la durée du repas et bien après….
Ensuite, selon l’heure, il repartait directement dans sa cage ou venait se blottir dans le creux de l’épaule de mon épouse afin de profiter de la soirée télé !! Mais en général après une petite heure il décidait de retourner en volant dans sa cage et sa cabane, changeant ainsi de pièce. Après une petite heure il était très fréquent de le voir dormir les pattes en l’air, la tête de côté !

A partir des beaux jours nous sortions la cage chaque matin, lui installant son bain un jour sur deux, pour le rentrer à la tombée de la nuit.
RicoEt pendant 7 années ce même régime de vie fut intense. Il aimait jouer avec mon épouse, comme avec moi. Il adorait faire des tours lorsque je prenais l’appareil photo. Il n’était jamais agressif envers l’un ou l’autre, un oiseau de rêve toujours en mouvement, toujours prêt à faire un coup soit avec un plat, soit avec un paquet de gâteau traînant sur la table, soit avec un pot quelconque laissé ouvert… bref le vrai caique clownesque !! D’une gentillesse toujours égale.
Il avait son petit sifflement spécial du matin pour réclamer la sortie. Un petit sifflement spécial pour moi lorsque j’étais dans une autre pièce, et parfois aussi sa petite colère lorsque personne ne lui répondait. Il adorait jouer à cache-cache lorsqu’il était dans le séjour, courant de droite et de gauche, sous les fauteuils ou les meubles afin que personne ne l’attrape et ce parfois pendant plus de 40/45 minutes.

Hélas cette formidable complicité eut une fin ! Un jour de juillet 2008, après sept ans de confiance… la SURPRISE !
Ce jour là je faisais le nettoyage habituel de sa cage le matin, avec le changement de ses graines, de ses fruits. Rien d’anormal, lorsque j’installe sa baignoire il venait sur mon doigt comme d’habitude, me léchait le doigt et je refermais sa cage.
Et l’après midi, comme il n’était pas sorti en raison du mauvais temps, je passais devant sa volière en venant de l’extérieur, le sifflait mais il ne répondit pas. Je m’approche…. Du perchoir habituel il plonge vers le sol, se met dans un coin. J’ouvre la porte et là, stupeur, il se blottit, ne veut pas que je le touche… Je l’attrape, il devient mauvais et je constate en même temps qu’il lui manque une plume et que deux ou trois autres sont légèrement effilochées. Je le remets à l’intérieur de sa cage et nous constatons qu’il a son plumage légèrement terne. A partir de ce moment là je ne pourrai plus passer devant lui sans qu’il ne plonge au fond de la volière.

RicoMon épouse continua à le prendre le soir sans qu’il dise quoi que ce soit. Il se blottissait dans le creux de son épaule et si à ce moment là je me levais ou faisais du bruit dans la pièce il se tournait du côté contraire. Au fur et à mesure que j’avançais il se tournait de manière à ce que je ne puisse le regarder en face.

Nous ne savions comment réagir : fallait-il le mettre en volière extérieure ? Lui trouver une femelle ? Ou une autre solution mais laquelle ?
Dans un premier temps nous l’avons mis en petite volière extérieure avec 2 ou 3 jeunes de l’année en cours de sevrage. Il aimait jouer avec les jeunes, se baigner avec eux. Lorsque je passais près de la volière il revenait me voir et après un certain temps revenait sur mon doigt lorsque je le passais au travers du grillage.

Vers le mois d’octobre nous avons eu l’occasion de lui trouver une femelle et les avons installés tous deux. Ils ne dormaient ni dans la boite, ni dans le nid. Arriva début décembre, temps plus frais, nous décidons de le rentrer dans sa volière intérieure avec sa femelle. De nouveau la crainte et ne vint plus me voir, mais il continuait de se laisser approcher par mon épouse.
Après deux mois, d’un seul coup, tout change de nouveau. Il est content de me voir passer, vient sur mon doigt, accepte que je le sorte, me siffle, bref notre relation semble revenir au mieux. En revanche …. sa femelle … on ne sait pas si vraiment elle l’intéresse, mais enfin ils ne se battent pas c’est déjà ça !
En février nous décidons de lui faire une petite volière à lui, plus grande que l’habituelle de manière à ce qu’il reste en place près d’une fenêtre avec possibilité future de lui faire une partie extérieure. Il semble cette fois bien dans sa « peau », respecte sa femelle ; ils dorment tous deux dans le nid et Rico me siffle et redevient très familier.
Mais cela ne dure pas longtemps, il commence à bousculer sa femelle et devient même agressif.

RicoNouvelle décision est prise de lui présenter une autre femelle, un peu plus vieille. Nous laissons les deux femelles avec lui. Il les accepte mais reste néanmoins assez agressif si bien que les deux femelles se défendent vis-à-vis de lui. Il doit faire son choix ou peut-être ferons-nous comme cela peut se produire : lui laisser les deux. A une certaine époque nous avions un mâle avec trois femelles, ils ne reproduisaient pas mais l’entente était parfaite.
Question de comportement ? Question de tempérament ? Question sexuelle ? Question d’imprégnation ? Je pense que c’est très certainement cette dernière solution. Nous ne le saurons vraiment jamais. Nous étions tellement complices que ce changement de comportement était très étrange.

RicoA la suite de ces 4/5 semaines supplémentaires nous sommes dans l’obligation de retirer la première femelle qui elle-même commence à devenir agressive. Une quinzaine de jours plus tard ils ont commencés à se rapprocher. ENFIN, ils dorment ensemble dans le nid, y rentrent dans la journée et la période de reproduction semble arriver : ils s’accouplent très souvent. Rico redevient très calme, me siffle, et lors du nettoyage de sa volière a repris ses habitudes, c’est-à-dire qu’il revient sur mon épaule, descend sur les mains, va jouer par terre et à la fin du nettoyage je le fais rentrer de nouveau et il en est très content !
A ce jour il y a une première ponte. Rico s’occupe sérieusement de sa femelle et nous pensons que le résultat sera à la hauteur du personnage !

Peut-être que cette espèce, comme très certainement d’autres, demanderait à être mise en couple dès le début lorsque nous voulons les conserver en intérieur ou les considérer vraiment en animaux de compagnie ? Sujet très vaste !!! Très belle expérience mais qui, en conclusion, résume que l’accouplement d’un caique imprégné par l’homme est possible. Il reste maintenant à voir s’il y aura des naissances et s’ils seront capables de les élever. La suite nous le dira…

> L’album photo de Rico, notre caique est à voir ici

 

Related Images:

[Not a valid template]

6 thoughts on “Comportement d’un caique eam adulte”

  1. Connaissez-vous un éleveur de caïque en haute Savoir ou près de Die?

    Meilleures salutations!

  2. Bonjour Marvbu et bienvenue : ) N’hésitez pas à nous indiquer les recettes que vous concoctez à vos caiques !

  3. Bonjour à chacun des individus de cette assemblée ,

    Pour commencer , offrez-moi la chance de vous montrer ma gratitude pour chacune des super informations que j’ai rencontrées sur cet impressionnant site internet .

    Je ne suis pas convaincue d’être au bon section mais je n’en ai pas vu de meilleure .

    Je demeure à Edys mills, ca . J’ai 40 années et j’élève cinq agréables enfants qui sont tous âgés entre 10 et 12 ans (1 est adoptée ). J’aime beaucoup les animaux domestiques et j’essaie de leur présenter les concoctions qui leur rendent l’existance plus agréable.

    Merci d’avance pour toutes les superbes délibérations à venir et je vous remercie surtout de votre compassion pour mon français moins que parfait: ma langue maternelle est le mandarin et je tempte d’éviter les erreurs mais c’est très difficile!

    Bye

    Arthru

  4. Bonsoir,

    Je vais faire l’acquisition d’un Caique à cuisses vertes à la fin du mois, une petite femelle qui aura 3 mois 1/2.
    Selon votre expérience, est-il plus difficile d’apprivoiser un Caique élévé par les parents qu’un EAM ?
    Merci de votre réponse.

  5. moi aussi j ai 1 couple de caiques tres gentil et voila que l un des 2 ma mordu dans la figure je ne m attendais pas de cela dommage maintenant j ai peur de les reprendre sur moi que me conseillez vous merci

  6. très belle histoire que celle de ton petit caïque imprégné.
    Je m’apprête à accueillir Diégo, petit caïque de chez toi et je suis contente d’avoir pu découvrir ton texte…J’espère que tout se passera bien…il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement…
    à bientôt sur le forum de ppp en mp pour les nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *