A l’extérieur

En captivité, le caique supporte des températures négatives, à condition d’avoir été habitué au fur et à mesure. Lorsque l’on envisage de mettre un couple en extérieur, il faut en tout premier lieu le placer dans sa nouvelle volière dans les premiers beaux jours , à partir du moment ou la température n’est plus inférieure à 15/18° ou est stable par rapport à la pièce d’où il provient.

Le premier hiver approchant, il se sera habitué et pourra donc y rester.

VolièreLa volière comprendra une partie abritée et fermée avec si nécessaire un chauffage d’appoint. Nous avons remarqué que le caique n’appréciait pas particulièrement la pluie directe, contrairement à certaines espèces (amazones, cacatoès, etc.…) tout au moins la « douche » prise sous la pluie. Comme ce sont de grands baigneurs et que nous leur laissons le bain en fonctionnement permanent toute la journée, nous avons décidé cette année de modifier les dessus de volières en les couvrant en totalité. Cette idée, obligée par le confinement, nous a finalement fait opter pour des couvertures en makrolon alvéolaire. De cette manière un retour éventuel au « confinement », (qui risquerait tôt ou tard de revenir… sait-on jamais ?) ne nous ogligerait pas à leur modifier leur habitat ni éventuellement d’en mettre certains en intérieur comme cela a été le cas cette année car certains n’avaient pas trop apprécié le déménagement.

VolièreLes volières sont équipées de façades en plexiglas. Contrairement à ce que l’on peut penser, les oiseaux s’adaptent très bien à cette matière et nous n’avons jamais eu un sujet qui ce soit assommé contre le plexiglas.

> Retrouvez ici l’album photo des volières

Le premier jour de mise en volière avec face plexiglas est parfois délicat car l’oiseau doit s’habituer mais on peut mettre un voile, sur le devant, qui sera retiré dès le lendemain.

Bain à débit normalNous avons mis des bassins filtrés afin de procurer en permanence une eau propre en particulier pour le bain qui est quasiment journalier pour cette espèce, été comme hiver, en intérieur comme en extérieur. Pour le caique nous avons constaté qu’il est indispensable qu’un nid soit toujours présent, en période de reproduction mais aussi toute l’année car il préfère y dormir. Même tout petit et à l’âge de quelques mois, il adorera venir dans « sa petite maison » en bois.

Toutes les volières installées en extérieur doivent être protégées du vent et fermées de telle manière à ce qu’il n’y ait aucun courant d’air . Un oiseau peut en effet supporter une température en baisse, mais rarement un courant d’air.

Enfin n’oubliez pas de nombreux cordages , perchoirs et jouets ! En volière ou en cage il adore jouer. Que ce soit des balles, du cordage, des clochettes, tout lui est agréable et bien souvent il termine ses numéros par des petits sauts sur le sol et de nombreuses acrobaties sur ses perchoirs.

Related Images:

[Not a valid template]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *